Music And Sound Everywhere Ring

26 février 2009

Cheveu

Cheveu

   Puissant, rapide, énergique, brouillon, saturé... Un album radical s'il en est. Largement inspiré par les sons undergrounds post-punk des Velvet Undergroud ou de Wire, Cheveu est un mélange explosif de musique electro minimaliste et rythmique et de punk garage énervé. Tout sonne un peu bouché et mal réglé... de la vrai musique de garage!

   C'est toutefois dans le détail que Cheveu révèle toute sa complexité et sa recherche. Quelques accents blues ("Unemployement Blues") côtoient un côté presque funky ("Lola Langusta") dévoilant la grande diversité d'inspiration de ce trio brillant. Des rythmes de machine à laver en mode essorage (l'extraordinaire "Clara Venus") côtoient des lignes reggae-electro endormis ("Happiness"). La remarquable voix possédée du chanteur complète parfaitement cette atmosphère lourde et prend le contrepied de la nervosité excessive des morceaux, créant un décallage troublant.

Un très bon album qui ouvre des pistes nouvelles sur des bases pourtant sur-revisitées.

Posté par maser à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


23 janvier 2009

Fourplay

Fourplay

   Mélange de jazz, de funk et de pop, le Smooth Jazz permet de rendre accessible une musique parfois réservée au seuls connaisseurs. Le premier album (éponyme) de Fourplay explore cet aspect populaire en proposant des morceaux relativement courts et formatés autour d'une moyenne de 5 minutes. Les compositions sont toutes organisées autour de mélodies simples et revenant comme des refrains pour alléger les pistes et servir de points de repère à l'oreille.

   Comme son nom l'indique, Fourplay est composé de quatre musiciens, tous artistes reconnus du monde du jazz et fondateurs du Smooth Jazz. Derrière une apparente simplicité, les morceaux explorent, de façon peut démonstrative, les talents virtuoses de chacun des membres. "Bali Run", chef d'œuvre de cet album, en est un parfait exemple.

Un album très accessible et toutefois très élégant.

 

Posté par maser à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2009

David Bowie

Station To Station

   Parut en 1976, cet album est le reflet d'une des périodes les plus sombres de la vie de David Bowie (alias "Thin White Duke" à l'époque). Accro à la cocaïne, il additionne les troubles du comportement - il ne se souvient même plus avoir enregistré cet album. La musique proprement dite est très fortement marquée par des influences soul et funk. Le jeux de guitare est un subtil mélange de rock puissant et d'accents funk très prononcés et offre à cet album un double rythme, entre une certaine gaieté et une noirceur aigue assez expressionniste.

   Album de contrastes, Station To Station reste toutefois très cohérent. La chanson "Station To Station", qui commence cet opus et lui donne son nom, résume à elle seule l'ensemble de l'album. Pièce maitresse et brillante, elle sert de clef de voute à tout cet édifice musical.

Un bon album, dont les morceaux s'écoutent toutefois dans l'ombre de "Station To Station".


Posté par maser à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Godspeed You! Black Emperor

Yanqui U.X.O

   Neuf musiciens, des cordes, des percus, des guitares... Autant de pistes à explorer dans ce mini-laboratoire d'expérimentation musicale qu'est Yanqui U.X.O. Une musique d'avant-garde qui tient autant du classique, notamment dans la forme découpée en mouvements, que du rock et de nombreux autres horizons sonores.

   Yanqui U.X.O nous entraine dans une bulle atemporelle, en marge de notre société (Godspeed You! Black Emperor est d'ailleurs ouvertement anti-capitaliste...) qui bouleverse nos repères et nos habitudes. La structure des morceaux, ici aussi très classique, se prête parfaitement aux évolutions en cours de piste propres au post-rock.

   U.X.O signifie "unexploded ordonance", "les munitions qui n'ont pas explosé". Une violence contenue est omniprésente dans cet album incisif. Le meilleur exemple est sans doute "Rockets Fall On Rocket Falls", longue pièce de plus de 20 minutes qui mélange une musique résolument classique avec un rock puissant et acide.

Un album d'avant-garde.


 


 

Posté par maser à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2009

Elvis Perkins

Ash Wednesday

   Une trame folk, des accents pop, de belles lignes de basses en arrière plan et une voix atypique aux accents plaintifs... C'est un album chargé de mélancolie que nous propose Elvis Perkins avec Ash Wednesday. Malgré cela, la légèreté de la guitare vient apporter une touche d'optimisme aux morceaux et nous tient en alène tout au long des chansons. De belles montées en puissances apparaissent aux fil des pistes ("While You Were Sleeping") et dynamise l'ensemble sans toutefois briser l'ambiance créée.

   Ash Wednesaday est un album élégant, entre légèreté et gravité, une illustration les aléas de la vie (dont Elvis Perkins sait malheureusement quelque chose). Peu de contrastes, mais une unité agréable et sans prétention qui rend cet opus plus fluide et le libère de tout effet pompeux.

Un album de qualité.


 


Posté par maser à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


H-Burns

How Strange It Is To Be Anything At All

   Tout le charme du folk est présent dans le deuxième album de ce jeune français. Au delà d'une structure guitare/voix très solide, les morceaux sont enrichis de percussions, d'harmonica et autres instruments discret mais contribuant grandement à la qualité de l'album.

   Auteur-compositeur, guitariste et chanteur, H-Burns imprime sa marque dans les dix pistes de cet opus. Son jeux de guitare et sa voix éraillée s'accordent parfaitement à son univers folk. Pas de superflu dans cet album, pas de perfectionnisme étouffant, juste le charme authentique de cette musique pleine de franchise.

Une belle réussite folk.


 


Posté par maser à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Depth Affect

Hero Crisis

   Entre rythmes hip-hop, électro pure et tendance electronica, cet album annonce une nouvelle dimension musicale. Le travail du rythme, qui va jusqu'au mixage de la texture sonore ("Junior International") est particulièrement original. Quelques morceaux de guitares viennent encore augmenter la diversité de cet opus.

   Si la recherche au niveau du son est très  importante, les pistes n'en restent pas moins très agréables à écouter et très accessibles. Les voix, quelles soient utilisées comme instruments ou dans une dimension hip-hop ("Radish Field") s'intègrent parfaitement aux morceaux.

Une nouvelle dimension dans la musique et le rythme électro.

Posté par maser à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bill Fay

Time Of The Last Persecution

   Chanteur, compositeur et pianiste, Bill Fay est un artiste d'une grande sensibilité. En quinze morceaux courts (maximum 3 minutes 30), Time Of The Last Persecution nous propose une musique chaude à mi chemin entre folk et pop. La taille des morceaux rend encore plus légères ces chansons qui, pour l'époque, devait ressembler à des ovnis: des morceaux épurés de 2 minutes en pleine période rock progressif ! La voix de Bill Fay est un atout supplémentaire et non négligeable de cet album, belle et libérée de tout effet superflu.

Un album agréable et reposant.


 


 


Posté par maser à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Porcelain

I've Got A Really Important Thing To Do Right Now But I can't Do It Cause I'm Asleep

   Expérimentation, minimalisme... cet album est bien un pur produit du mouvement post-rock. Et pourtant, les morceaux témoignent d'une réelle recherche mélodique et l'ensemble s'avère très solide et bien construit.

   Le premier morceau de l'album (Cars Everywhere) n'est pas sans rappeler l'intro de He Has Left Us Alone But Shafts of Light Sometimes Grace the Corners of Our Rooms de A Silver Mt Zion, mais le résultat est à la hauteur de l'inspiration. La composante rock est très présente chez ce groupe français :la batterie est résolument rock, la guitare électrique est très présente et des chants viennent rajouter au plaisir de l'écoute. L'ensemble forme des morceaux très présents et d'une grande intensité.

Un album cohérent et solide.



Posté par maser à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2009

Ten Years After

Rock & Roll Music to the World

   Révélé par le célèbre festival de Woodstock - en partie grâce aux prouesses du chanteur/guitariste Alvin Lee - Ten Years After représente la parfaite alliance du rock et du blues. Partant de ce dernier, ils en exploitent les rythmes, les mélodies et les instruments (notamment piano) pour donner naissance au... Hard Rock! En effet, c'est dans ce blues rehaussé de guitares électriques virtuoses que le hard puise son inspiration.

   Bien que Rock & Roll Music to the World soit sorti en 1972, le groupe voit le jour en 1965. On ne peut s'empêcher de penser qu'un certain Led Zeppelin (naissance en 1968) ait put s'inspirer de la musique de Ten Years After. La puissance du rock, la chaleur du blues confère à cet album une puissance et une profondeur extraordinaire et la qualité des morceaux de guitares ne gâche rien, comme en témoigne le magnifique "Standing At The Station".

Un album magnifique.

Posté par maser à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]